PONToon Exhibition Partnership Interview: Peter Grant - WSX Enterprise

As part of the PONToon exhibition, an online showcase of the PONToon project created by six project assistants working with Aspex Gallery, several interviews were conducted with project partners to learn unique insights into their involvement with the international project and discover their first-hand experiences of working to upskill and support the employment situations of disadvantaged women in their regions and beyond.

While you’re here, be sure to check out the PONToon exhibition for a beautifully illustrated and interactive showcase that draws from a whole host of past events, useful resources and partner and beneficiary perspectives to provide a detailed snapshot of the PONToon project.

In this interview, WSX Enterprise Chief Executive Peter Grant talks about the business support organisation’s involvement in the PONToon project. 

When did you start working as a partner in the PONToon project, and what encouraged you to get involved?

WSX Enterprise was there at the very start of PONToon when Joan Farrer (PONToon Principal Investigator and Lead Partner) and I were sitting in a café discussing how we could build further the success of the Interreg BRIDGE project. As the months went by, driven by Solene, who was a very adept EU consultant we both knew, PONToon emerged.

Describe the success of the project in three words.

Taking down barriers.

As the project draws to a close, is there a particular memory you will carry with you?

Two - one is sitting on a settee in a French hotel with some partners literally designing the entrepreneurship aspect and training seminar to meet partners/beneficiaries needs - inspiring! Secondly what can be achieved by an active partnership on a transnational basis. It feels like we have more than scratched the surface. But with a project that actually can affect people’s lives in a positive way, there is so much we could do to roll out the approach to help women on a wider basis.

Dans le cadre de l'exposition PONToon, une vitrine en ligne du projet PONToon créée par six assistants de projet travaillant avec Aspex Gallery, plusieurs entretiens ont été menés avec les partenaires du projet afin de recueillir leurs points de vue uniques sur le travail dans le cadre du projet international et de découvrir leurs expériences de première main en matière d'amélioration des compétences et de soutien à l'emploi des femmes défavorisées dans leurs régions et au-delà.

Pendant que vous êtes ici, ne manquez pas de jeter un coup d'œil à l'exposition PONToon, magnifiquement illustrée et interactive, qui s'appuie sur toute une série d'événements passés, de ressources utiles et de points de vue de partenaires et de bénéficiaires pour donner un aperçu détaillé du projet PONToon.

Dans cette interview, Peter Grant, directeur général de WSX Enterprise, parle de l'implication de l'organisation de soutien aux entreprises dans le projet PONToon. 

Quand avez-vous commencé à travailler en tant que partenaire du projet PONToon, et qu'est-ce qui vous a incité à vous impliquer ?

WSX Enterprise était là au tout début de PONToon lorsque Joan Farrer (chercheur principal et partenaire principal de PONToon) et moi-même étions assis dans un café pour discuter de la manière dont nous pourrions consolider le succès du projet Interreg BRIDGE. Au fil des mois, sous l'impulsion de Solene, qui était une consultante européenne très compétente que nous connaissions tous les deux, PONToon a vu le jour.

Décrivez le succès du projet en trois mots.

Breaking Down Barriers (Faire tomber les barrières.)

Alors que le projet touche à sa fin, y a-t-il un souvenir particulier que vous garderez avec vous ? 

Deux : le premier, c'est d'être assis sur un canapé dans un hôtel français avec quelques partenaires pour concevoir littéralement l'aspect entrepreneurial et le séminaire de formation pour répondre aux besoins des partenaires/bénéficiaires - c'est inspirant ! Deuxièmement, ce qui peut être réalisé par un partenariat actif sur une base transnationale. J'ai l'impression que nous avons plus qu'effleuré la surface. Mais avec un projet qui peut réellement affecter la vie des gens de manière positive, il y a tellement de choses que nous pourrions faire pour déployer cette approche afin d'aider les femmes sur une base plus large.