PONToon Exhibition Partnership Interview: Flavia Ciontu - GIP FCIP de L'Académie de Caen

As part of the PONToon exhibition, an online showcase of the PONToon project created by six project assistants working with Aspex Gallery, several interviews were conducted with project partners to learn unique insights into their involvement with the international project and discover their first-hand experiences of working to upskill and support the employment situations of disadvantaged women in their regions and beyond.

While you’re here, be sure to check out the PONToon exhibition for a beautifully illustrated and interactive showcase that draws from a whole host of past events, useful resources and partner and beneficiary perspectives to provide a detailed snapshot of the PONToon project.

In this third interview conducted as part of the PONToon Online Exhibition, we hear from Flavia Ciontu, project manager at GIP Normandy, about the educational institution’s experiences working on the PONToon project.

When did you start working as a partner in the PONToon project, and what encouraged you to get involved?

In December 2019, when I started my job as a project manager at GIP Normandy. I was instantly drawn in by the objectives of PONToon and the dynamic team that worked towards them.

The PONToon project programme has enabled training exploring new digital technologies for over 1500 women in France and England. Did your organisation focus most on working with women locally, regionally, or bi-nationally?

We mostly worked with women regionally, more specifically in Normandy (Caen/Hérouville Saint Clair, Argentan, Avranches, Bayeux, Saint-Lô). This allowed us to reach women from both rural and urban areas.

Two of the project’s aims are to promote digital upskilling for women, and to secure their professional integration. How did you prioritise these aims?

First, we supported beneficiaries by organizing digital upskilling workshops (on topics such as video-making) and by involving them in the development of the PONToon digital toolkit. Second, we collaborated with the Normandy Regional Council programme #AVENIR, which seeks to help adults in their professional reorientation and integration. As part of this, GIP supported the creation of mini-enterprises inside the training centres as a way of developing entrepreneurship and transversal skills. 

One red thread in the project workshop programme is photography and film. In the current moment, we think that being able to make images is perhaps more important than ever. Which image-making workshop hosted by another partner would you have most liked to have attended, and why?

I would’ve loved attending Linda Mason’s workshop on filmmaking during the virtual event, PONToon: A Success Story. Unfortunately, I couldn’t since I was involved in the organisation of the event, but I took a look at her presentation available at event.pontoonproject.eu/en/. It contains lots of helpful resources.

Describe the success of the project in three words.

Empowerment, growth, cooperation.

As the project draws to a close, is there a particular memory you will carry with you?

Maybe the testimony of one of our beneficiaries, who was completely uncomfortable with technology before our video-making workshop and who, by the end of the three sessions, filmed and edited a beautiful interview.

Dans le cadre de l'exposition PONToon, une vitrine en ligne du projet PONToon créée par six assistants de projet travaillant avec Aspex Gallery, plusieurs entretiens ont été menés avec les partenaires du projet afin de recueillir leurs points de vue uniques sur le travail dans le cadre du projet international et de découvrir leurs expériences de première main en matière d'amélioration des compétences et de soutien à l'emploi des femmes défavorisées dans leurs régions et au-delà.

Pendant que vous êtes ici, ne manquez pas de jeter un coup d'œil à l'exposition PONToon, magnifiquement illustrée et interactive, qui s'appuie sur toute une série d'événements passés, de ressources utiles et de points de vue de partenaires et de bénéficiaires pour donner un aperçu détaillé du projet PONToon.

Dans cette troisième interview réalisée dans le cadre de l'exposition en ligne PONToon, Flavia Ciontu, chef de projet au GIP Normandie, nous parle de l'expérience de l'établissement scolaire dans le cadre du projet PONToon.

Quand avez-vous commencé à travailler en tant que partenaire du projet PONToon, et qu'est-ce qui vous a incité à vous impliquer ?

En décembre 2019, lors de ma prise de fonction en tant que chargée de mission au GIP Normandie. J'ai tout de suite été attirée par les objectifs de PONToon et l'équipe dynamique qui y travaillait.

Le programme du projet PONToon a permis une formation explorant les nouvelles technologies numériques pour plus de 1500 femmes en France et en Angleterre. Votre organisation a-t-elle surtout travaillé avec des femmes au niveau local, régional ou binational ?

Nous avons surtout travaillé avec des femmes au niveau régional, plus précisément en Normandie (Caen/Hérouville Saint Clair, Argentan, Avranches, Bayeux, Saint-Lô). Cela nous a permis de toucher des femmes issues de zones rurales et urbaines.

Deux des objectifs du projet sont de favoriser la montée en compétence numérique des femmes et de sécuriser leur insertion professionnelle. Comment avez-vous hiérarchisé ces objectifs ?

Premièrement, nous avons soutenu les bénéficiaires en organisant des ateliers de formation numérique (sur des sujets tels que la réalisation de vidéos) et en les impliquant dans le développement de la boîte à outils numérique PONToon. Ensuite, nous avons collaboré avec le programme #AVENIR du Conseil régional de Normandie, qui vise à aider les adultes dans leur réorientation et leur insertion professionnelle. Dans ce cadre, le GIP a soutenu la création de mini-entreprises au sein des centres de formation afin de développer l'esprit d'entreprise et les compétences transversales. 

Un fil rouge dans le programme des ateliers du projet est la photographie et le cinéma. Dans le contexte actuel, nous pensons que savoir faire des images est peut-être plus important que jamais. À quel atelier de création d'images organisé par un autre partenaire auriez-vous aimé participer, et pourquoi ?

J'aurais adoré participer à l'atelier de Linda Mason sur la réalisation de films lors de l'événement virtuel PONToon : Une histoire à succès. Malheureusement, je n'ai pas pu, car je participais à l'organisation de l'événement, mais j'ai jeté un coup d'œil à sa présentation disponible sur le site event.pontoonproject.eu/fr/. Elle contient de nombreuses ressources utiles.

Décrivez le succès du projet en trois mots.

Autonomisation, croissance, coopération.

Alors que le projet touche à sa fin, y a-t-il un souvenir particulier que vous garderez avec vous ?

Peut-être le témoignage de l'un de nos bénéficiaires, qui n'était absolument pas à l'aise avec la technologie avant notre atelier de réalisation de vidéos et qui, à la fin des trois sessions, a filmé et monté une magnifique interview.