An Insight into PONToon

PONToon Interreg Logo

This blog post was written by Aspex Digital Art Apprentice Harriet Carr, and was originally published on Aspex's website

Aspex Digital Arts Apprentice Harriet Carr speaks about her experience assisting with the delivery of the Gallery's second digital arts workshop, up-skilling women aged 18 - 35 years in the Portsmouth area.

This workshop forms part of PONToon (Partnership Opportunities using New Technologies fostering sOcial and ecOnomic inclusioN), an Interreg 5A France (Channel) England research project, running June 2017 – November 2020.

PONToon is a project that will use a range of new and developing technologies such as games development, 3D/virtual reality, social media and web/mobile apps to engage, support and up-skill women in order to aid their employment opportunities.

As the only arts organisation involved in PONToon, Aspex's approach is very different to the other partners. Read below to discover more, and also visit the PONToon website: pontoonproject.eu

Artist Maria Kapajeva talks to a cross-cultural group of women about utilising images from personal archives.
Artist Maria Kapajeva talks to a cross-cultural group of women about utilising images from personal archives.

At Aspex in Portsmouth, we are in the midst of delivering a series of 8 weekly workshops that aim to empower women digitally. On this project we are working with artists Maria Kapajeva and Linda Mason who plan and lead the sessions, lending their own specialist skills in both digital art, and workshop facilitation.

The participants are all a part of the Portsmouth Cross Cultural Womens Group, a group of women from all over the world that meet socially and to learn new skills here in Portsmouth. The workshop takes place weekly, following an English language lesson. As a result, the participants are familiar with their surroundings and each other. I believe this has benefited the way in which the group operates as most of the participants have not had to adjust to new settings. However we have nonetheless seen members make new friendships during the course of the sessions. The result is a supportive female network, which all involved enjoy.

Aspex Gallery Participation and Learning week 5 set-up
Workstations set up at Aspex for a digital arts workshop all about editing photos.

The way in which the women in the group interact allows skill sharing and development, which complements the tuition they receive from Maria and Linda. Teaching is an empowering and rewarding skill, seeing the ladies helping each other, and passing on digital skills with increasing confidence over the weeks shows us that they are benefitting from the project.

The digital capability within the group varies, and currently there is still some apprehension and lack of confidence in some of the women when asked to use cameras. However, especially in our most recent session, a great deal of the participants are enthusiastically progressing to use more advanced equipment - moving on to using DSLRs, GoPros, and professional recording equipment that the artists provide. The way in which they utilise the equipment is creative and representative of their curiosity about different cultures - they have enjoyed sharing stories about themselves and their countries in the form of interviews conducted via different technologies.

Nigerian coral beads, photographed by PONToon participant Kemi (June, 2018)
Nigerian coral beads, photographed by PONToon participant Kemi (June, 2018)

Of the group we are working with on this project, some are far removed from the labour market - some are jobseekers, some are working but are keen to gain digital skills. Some of the biggest barriers we have identified for this group are motherhood - some participants have young children and either are not wanting to work until their children start school, or cannot afford childcare, language - the level of English spoken in the group varies greatly from fluent English speakers to some who can only understand very basic communication.

As an apprentice here at Aspex, my own skills have been developing as a result of this project. Whilst I am working towards a qualification in Community Arts Administration, my work on the PONToon project is supporting my own employability by allowing me hands on experience of a working in the creative sector.

PONToon Project Partner organisations

en français:

UN APERÇU DE PONTOON

Ce post de blog a été écrit par Harriet Carr, apprentie d'art numérique d'Aspex, et a été initialement publié sur le site Web d'Aspex.

Harriet Carr, apprentie d'Aspex Digital Arts, parle de son expérience d'aide à l'organisation du deuxième atelier d'arts numériques du Musée, qui a permis à des femmes de 18 à 35 ans de la région de Portsmouth de se perfectionner.

Cet atelier s'inscrit dans le cadre de PONToon (Partnership Opportunities using New Technologies fostering sOcial and ecOnomic inclusioN), un projet de recherche Interreg 5A France (Manche) Angleterre, qui se déroule de juin 2017 à novembre 2020.

PONToon est un projet qui utilisera une gamme de technologies nouvelles et en développement telles que le développement de jeux, la réalité 3D/virtuelle, les médias sociaux et les applications web/mobiles pour engager, soutenir et améliorer les compétences des femmes afin de les aider à trouver des emplois.

En tant que seule organisation artistique impliquée dans PONToon, l'approche d'Aspex est très différente des autres partenaires. Lisez ci-dessous pour en savoir plus, et visitez aussi le site de PONToon : pontoonproject.eu

L'artiste Maria Kapajeva parle à un groupe interculturel de femmes de l'utilisation d'images d'archives personnelles.
L'artiste Maria Kapajeva parle à un groupe interculturel de femmes de l'utilisation d'images d'archives personnelles.

Chez Aspex à Portsmouth, nous sommes en train d'offrir une série de 8 ateliers hebdomadaires qui visent à autonomiser les femmes par le numérique. Sur ce projet, nous travaillons avec les artistes Maria Kapajeva et Linda Mason qui planifient et dirigent les sessions, apportant leurs propres compétences spécialisées en art numérique et en animation d'ateliers.

Les participantes font toutes partie du Portsmouth Cross Cultural Womens Group, un groupe de femmes du monde entier qui se rencontrent et acquièrent de nouvelles compétences ici à Portsmouth. L'atelier a lieu chaque semaine, après un cours d'anglais. Par conséquent, les participants connaissent bien leur environnement et les uns les autres. Je crois que cela a profité au fonctionnement du groupe, car la plupart des participants n'ont pas eu à s'adapter à de nouveaux contextes. Cependant, nous avons quand même vu des membres se faire de nouvelles amitiés au cours des sessions. Il en résulte un réseau de soutien féminin dont toutes les participantes profitent.

Mise en place de la semaine 5 de la participation et de l'apprentissage à la Galerie Aspex
Des stations de travail installées chez Aspex pour un atelier d'arts numériques tout sur l'édition de photos.

La façon dont les femmes du groupe interagissent permet le partage et le développement des compétences, ce qui complète les cours qu'elles reçoivent de Maria et Linda. L'enseignement est une compétence valorisante et enrichissante, voir les femmes s'entraider et transmettre les compétences numériques avec une confiance croissante au fil des semaines nous montre qu'elles tirent profit du projet.

La capacité numérique au sein du groupe varie, et à l'heure actuelle, il y a encore une certaine appréhension et un manque de confiance dans certaines des femmes lorsqu'on leur demande d'utiliser des caméras. Cependant, surtout depuis notre dernière session, un grand nombre de participants progressent avec enthousiasme vers l'utilisation d'équipements plus avancés - en passant à l'utilisation des caméras DSLR, des GoPros et de l'équipement d'enregistrement professionnel fourni par les artistes. La façon dont ils utilisent l'équipement est créative et représentative de leur curiosité pour les différentes cultures - ils ont apprécié de partager des histoires sur eux-mêmes et leurs pays sous la forme d'interviews réalisées par le biais de différentes technologies.

Perles de corail nigérian, photographiées par Kemi, participant de PONToon (juin 2018)
Perles de corail nigérian, photographiées par Kemi, participant de PONToon (juin 2018)

Parmi le groupe avec lequel nous travaillons sur ce projet, certains sont très éloignés du marché du travail - certains sont à la recherche d'un emploi, d'autres travaillent mais souhaitent acquérir des compétences numériques. Certains des plus grands obstacles que nous avons identifiés pour ce groupe sont la maternité - certains participants ont de jeunes enfants et ne veulent pas travailler jusqu'à ce que leurs enfants commencent l'école, ou ne peuvent pas se permettre la garde d'enfants, la langue - le niveau d'anglais parlé dans le groupe varie considérablement, allant des anglophones qui parlent couramment à ceux qui ne peuvent comprendre que des communications très simples.

En tant qu'apprenti ici à Aspex, mes propres compétences se sont développées grâce à ce projet. Alors que je travaille à l'obtention d'une qualification en administration des arts communautaires, mon travail sur le projet PONToon soutient ma propre employabilité en me permettant d'acquérir une expérience pratique d'un travail dans le secteur créatif.